Cafi

Vladia Merlet / Cie le Bruit des Ombres

  • jeudi 16 novembre à 14h

    Salle culturelle d'Allassac

  • vendredi 17 novembre à 20h30

    Salle culturelle d'Allassac

Spectacle en coréalisation

 


"CAFI, retour en Indochine

 

Brûlant hommage à la mémoire des rapatriés d’Indochine, Cafi aborde avec une délicatesse et une justesse rares le récit de vie de ces oubliés de l’histoire, français sans l’être, rendus étrangers dans le pays même qui les a vus naître, le Vietnam, et qu’on a parqués à la défaite de la guerre dans des camps militaires en France. 


Vladia Merlet qui a écrit le texte et qui l’interprète dépose dans un écrin de poésie une fable poignante et cruelle. Celle d’une histoire passée sous silence. L’alchimie de la création collective de Cafi ne pouvait pas mettre en lumière plus sensiblement et plus humainement ces morceaux de vies. Le concours d’une musique soignée, au service du jeu, d’une scénographie superbement sobre, d’une lumière tout en finesse, sous l’orchestration générale de Georges Bigot, donne naissance à un instant de grâce inoubliable."

Paul Barthe

www.theatrorama.com
 

Le récit de Louise reste pur, sa voix, son visage reste lumineux, malgré la dureté de sa vie. Rien ne semble pouvoir entamer sa force de vie.

Louise, la petite fille qui raconte, et qui grandit à mesure qu’elle parle, Louise, c’est Vladia Merlet, une actrice de grande envergure, légère et douce, et pourtant très déterminée. C’est elle qui a écrit le texte. Elle le porte à la scène comme un griot africain, en toute simplicité. La mise en scène de Georges Bigot, discrète et bienveillante, l’accompagne sobrement. Jeux d’ombres, dialogue avec la musique (David Cabiac), apparitions fantomatiques, allégories du pays abandonné, mais toujours présent dans les rêves de la petite Louise. Comme dans les veillées du siècle dernier, toute la famille se rassemble pour l’écouter. Ce soir-là, dans la salle du Théâtre de l’Opprimé, il y avait des anciens du CAFI, qui venaient écouter leur histoire, bouleversés par tant de vérité passée sur la scène. En sortant du théâtre, ils disaient : « Tout ce qu’elle dit est vrai. » Un vrai moment de théâtre, qu’on aimerait voir et revoir sur les scènes de France.

 Bruno TACKELS

www.mouvement.net

 

Un spectacle délicat et bouleversant à la mémoire d’oubliés de l’histoire

 

Avril 1956, Louise, 9 ans, de père français et de mère vietnamienne, dite eurasienne, quitte l’Indochine avec toute sa famille sur le bateau le ''Captain Cook''. L’appareillage est précipité, mais dans leurs bagages un morceau de leur monde, des graines : piment, maïs blanc, liseron d’eau, aubergine violette…      

C'est sa vie au Viet Nam qu'elle nous raconte, son arrivée à Sainte-Livrade-sur-Lot et son ''adaptation'' à la France.

Souvent avec humour, à travers l’expression de sa force de vie, Louise nous amène à éprouver ce que vécurent ces milliers de familles rapatriées d’Indochine ou d’ailleurs.

Inspiré de témoignages existants, articulant sous une forme théâtrale, texte et univers musical original, CAFI* nous plonge dans les remous des migrations, élément constitutif de la société française actuelle.

La mise en scène sobre et inventive est signée par Georges Bigot, homme de théâtre emblématique qui fut longtemps acteur aux côtés d’Ariane Mnouchkine au Théâtre du Soleil.

Du théâtre d’ombres au théâtre d’objets en passant par le conte et la poésie,  il nous propose avec la comédienne Vladia Merlet un théâtre  riche d’inventions et d’humanité.

 

*CAFI, Cité d'Accueil des français d'Indochine, ''Cité'' plus communément appelée ''Camp'' par les habitants du site, puisque ancien camp militaire

Mise en scène Georges Bigot

Avec Vladia Merlet et Frédéric Laroussarie

Ambiance sonore et interprétation musicale  David Cabiac

Texte édité aux éditions Christophe Chomant

Création lumière  Georges Bigot et Olivier Petitgas Lumière et régie générale Véronique Bridier ou Olivier Petitgas ou Yannick Lelleu Costumes et accessoires  Stefany Valet Chargée de diffusion Florence Loulier Crédits photos Yvan Philmer et Fabrice Lépissier

Production et diffusion LE BRUIT DES OMBRES / Coproduction  Cie ''Par les temps qui courent…'' Avec le soutien de l'Acsé / Du Conseil départemental du Lot et Garonne (47) / Du Conseil départemental de la Dordogne (24) / De la Communauté de Commune du Grand Villeneuvois (47) / D'Harri Xuri Sivom Artzamendi (64) / Du Théâtre Georges Leygues de Villeneuve sur Lot (47) / Du Théâtre du Fon du Loup...

lire la suite